Titre

Literarische Rückkehr in die verlorene "kleine Heimat" in der deutschen Literatur nach 1945

Auteur Katarzyna Zieba
Directeur /trice Prof. Dr. Maximilian Bergengruen
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le présent projet de thèse se donne pour but d’analyser la figure littéraire de la pensée perdue de la „petite patrie“ à travers les romans de Günter Grass, Christa Wolf et Horst Bienek et des histoires de Heinz Piontek et Siegfried Lenz. Pour ce faire, je partirai du concept sociologique de la „petite patrie“ et le mettrai en lien avec des méthodes issues des sciences littéraires servant à la recherche autobiographique. La „petite patrie“ se définit par une région avec laquelle l’individu partage une relation personnelle, directe et émotionnelle, et où celui-ci a passé une partie de sa vie (son enfance par exemple). Du moment que cette „petite patrie“ connaît un développement autobiographique – comme c’est le cas dans le corpus de textes choisis – , sa représentation se modifie. Elle apparaît alors au croisement des exigences de la réalité et des représentations personnelles fictives propres à la recherche autobiographique. En d’autres termes, la „petite patrie“ reste au stade d’utopie, une utopie qui peut être développée fictivement mais dont l’atteinte demeure impossible. C’est cette thèse que mon projet tentera de démontrer.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing